Voyage - Loisirs

L'Inde, ce pays qui ne laisse personne indifférent

Par Anne-Maude Pelletier

Qu’il fascine ou qu’il rebute, l’Inde ne laisse jamais indifférent. Tout a été dit à son sujet, mais c’est quand on s’y trouve qu’on comprend vraiment à quel point le pays est unique et déroutant.

Je savais qu’en visitant l’Inde, le dépaysement serait garanti, mais j’étais loin d’imaginer que je tomberais amoureuse de ce pays. Il est difficile de décrire en mots l’énergie qui se dégage de cet endroit mythique. Attirant et confrontant à la fois, l’Inde ne se visite pas….il se vit !

Alors, voici les raisons pour lesquelles il est bon de plonger dans l’univers fascinant des Maharajas, de cette Inde colorée et pleine de saveurs.

Au pays des sourires

Un proverbe indien dit : « Le sourire que tu envoies revient vers toi. » Eh bien, je vous le confirme, je n’ai jamais vu autant de sourires. Les Indiens sont un peuple joyeux et souriant. Leurs sourires pleins de curiosité, d’intérêt, mais surtout d’humanité et de joie nous permettent de rentrer en contact avec eux, et ce, malgré la barrière de la langue. Cependant, soyez aux aguets, car si vous sortez votre plus beau sourire en retour plusieurs Indiens, Indiennes, enfants, familles vont souhaiter prendre une photo avec vous ! Et croyez-moi la séance peut être longue…

Les villes de couleurs

Que ce soit, Jodhpur la bleue, Jaipur la rose, ou Jaisalmer la jaune, chacune d’elle nous transportent.

Jodhpur mérite l’appellation de « Ville Bleue » en raison de la teinte bleue caractéristique de ses vieilles maisons : les façades des maisons varient du bleu ciel au bleu cyan. Cette cité s’étale autour du fort impressionnant de Mehrangarh, construit sur une masse rocheuse de 122 m de haut. Située au bord du désert du Thar, qui borde le Pakistan, Jodhpur est fondée sur l’ancienne route utilisée pour le commerce de l’opium, du cuivre, de la soie, des dattes et du café.

On surnomme Jaipur la ville rose, du fait qu’un grand nombre de ses bâtiments ont leurs façades roses. Elle est une ville charmante, vivante et contrastée qui abrite de nombreux monuments, dont les incontournables City Palace ainsi que le Palais des vents. Elle reflète à merveille l’Inde traditionnelle avec ses coutumes, ses nombreux petits marchés et son artisanat. Aujourd’hui encore, et tout particulièrement au lever et au coucher du soleil, la lumière qui se reflète sur les murs et édifices de la ville lui procure une atmosphère particulière et agréable.

Jaisalmer, cité magique, profondément romantique et totalement préservée, elle a été surnommée la « Cité Dorée » (jaune) en raison de la couleur que prend la pierre des remparts au coucher du soleil. La cité vous séduira par la richesse des façades sculptées de ses havelis (maisons de maîtres datant du  18e siècle), par ses temples jaïns, par son fort et sa forteresse, par le palais du maharaja sur ses 7 étages et par ses ruelles toujours animées et pleines de couleurs. Un coup de cœur assuré !

Varanasi la ville spirituelle

Varanasi est considérée comme la capitale spirituelle de l’Inde. Elle est de loin l’une des destinations les plus fascinantes non seulement en Inde, mais dans le monde. La cérémonie Ganga Aarti n’est à manquer sous aucun prétexte ! Elle est célébrée tous les soirs sur le Ghât de Daashashwamedh par un groupe des prêtres afin d’honorer le Soleil, le Feu, l’Univers, mais aussi le Dieu Shiva et le Gange sacré. Ces derniers procèdent aux Puja, récitent des paroles spirituelles et utilisent bougies et lampes en laiton qui donnent une ambiance tout simplement unique. Cette cité n’est pas une ville que l’on visite, c’est une ville que l’on ressent… Elle parle à votre âme.

 

 

Taj Mahal le symbole de l’amour

Ma visite du Taj Mahal fut un émerveillement. Ce palais mérite bien son statut de « merveille du monde ». Également classé au patrimoine mondial de l’Unesco, ce palais de marbre blanc majestueux est en réalité un mausolée dont la légende et l’atmosphère portent à la contemplation. Du haut de ses proportions parfaites, cet édifice a fait couler beaucoup d’encre du fait de son histoire. Il a été construit par l’empereur Shah Jahan pour sa femme décédée en 1631. Les travaux de construction du mausolée ont duré 17 ans. Riche d’une valeur universelle, il symbolise la diversité culturelle, puisqu’il fut construit par un empereur musulman en pays hindou. Son architecture, en style Moghol, est une merveilleuse union des styles islamique, perse et hindou et a mobilisé plus de 20 000 ouvriers. Ses quatre minarets incrustés de pierres précieuses sont de proportions et de symétries parfaites. Un émerveillement complet.

L’Inde premier producteur d’épices au monde

On dit que « Dieu a fait l’aliment, le diable l’assaisonnement ». Pour ma part, j’ai toujours aimé les couleurs et les parfums des épices. L’Inde est le pays par excellence pour les épices. D’abord parce que beaucoup d’épices sont originaires d’Inde, ensuite parce que l’Inde produit beaucoup d’épices et enfin parce que les épices sont omniprésentes dans la cuisine indienne. Que ce soit le curry, le curcuma, la cardamome, l’anis étoilée ou le poivre ils sont au cœur de chaque mets. Car ce qui distingue la cuisine indienne des autres cuisines à travers le monde est effectivement cette manière qu’ont les chefs de combiner des ingrédients que l’on ne marierait pas instinctivement. Dans la cuisine indienne, toutes les saveurs ont donc leur raison d’être. Et contrairement à ce que l’on peut penser, la cuisine indienne n’est pas si épicée que ça !

Le bindi le point d’harmonie

Le bindi, ce point rouge peint sur le front soulève bien des questions quant à ses origines et sa signification. Les hommes comme les femmes peuvent le porter. Le bindi existe sous différentes formes - un point rond, petit ou un grand, il peut aussi avoir la forme d’une longue ligne verticale. Il est traditionnellement peint avec de la poudre kumkum rouge, mais aujourd’hui on retrouve d’autres couleurs. Autrefois dessiné d’un geste religieux, le bindi est aujourd’hui associé au troisième œil mystique d’une personne, celui qui nous lie au monde spirituel et qui exprime notre rapport avec le principe universel de la création. Il est le symbole de la conscience, de la bonne fortune et du bonheur heureux.

Le cinéma bollywoodien

Le cinéma est une industrie très prolifique en Inde. D'ailleurs, on y produit plus de films qu’à Hollywood. Chaque jour, des éclaireurs chargés du recrutement se baladent dans les quartiers touristiques, à la recherche de figurants étrangers. Il est donc tout à fait possible d’assister et de participer à la réalisation d’un film bollywoodien et de découvrir la musique, les couleurs de ces films toujours très rythmés.

Il existe bien sûr de nombreuses autres bonnes raisons de partir en Inde ! Une chose est certaine, si vous partez visiter l’Inde, vous reviendrez avec un sac de Bonheur.

Namasté !

Partage par courriel